ARTICLE

Comment prendre conscience de ses réflexes archaïques non intégrés?

reflexes-archaiques-non-integres

Dès notre premier souffle, nous bénéficions d’un grand nombre de réflexes archaïques. Ils sont essentiels à notre survie et pour le développement de l’enfant puis de l’adulte. Néanmoins, ces réflexes s’avèrent un obstacle à l’apprentissage et au développement lorsque leur intégration naturelle ne se produit pas. Comment prendre conscience de ces mouvements non intégrés et comment y pallier?

Qu’est-ce que les réflexes archaïques ?

En détails

Les réflexes archaïques sont des mouvements réflexes incontournables automatiques qui se manifestent dès la naissance et qui permettent au bébé de survivre et de s’adapter à son nouvel environnement. Parmi ces réflexes, on évoque le réflexe tonique du cou, le réflexe d’agrippement palmaire ou encore le réflexe de Moro.

Ces réflexes avec une durée de vie faible s’intègrent au cours de la première année de vie de l’enfant, laissant place à des mouvements volontaires. Par « intégration », je parle de processus par lequel le cerveau de l’enfant convertit ces réflexes afin qu’ils ne soient plus automatiquement provoqués.

Les réflexes archaïques non intégrés se répercutent sur plusieurs sphères à savoir la champ cognitif, émotionnel et corporel.

Le réflexe de Moro, l’exemple

Ce réflexe primitif voit le jour autour de la 10ème semaine de vie intra-utérine et s’épanouit dès la naissance de l’enfant. Si le nouveau-né arrive sans problème, il étend ses bras, ses jambes, ses pieds, il renverse sa tête vers l’arrière et inspire profondément. Il apprend à crier et à se replier sur lui-même.

Or, si lors de l’accouchement, un problème a lieu ou s’avère différent, le réflexe primitif déclenche la production d’adrénaline et de cortisol dans l’optique d’envoyer un signal à l’organisme en cas de besoins.

Après les premiers jours de vie, le réflexe primitif de Moro se manifeste en réponse aux stimuli comme un bruit ou un changement de luminaire. Il s’intègre vers l’âge de 3 à 4 mois. A cet effet, le bébé doit se sentir en sécurité et son système nerveux prêt à recevoir l’information. Ces stimulations sensorielles ont lieu lors de moments tendres avec l’enfant, d’attention et de présence.

Parmi les réactions et la non intégration du réflexe de Moro, on peut citer :

  • Une difficulté à gérer la frustration (parfois liée à l’hyperactivité)
  • Des pleurs, une émotivité inexpliquée ou de la colère
  • La peur des changements
  • Un manque de concentration et de motivation en classe ou au travail
  • Un besoin accru de rituels
  • Une incertitude lors de prise de décision
  • Une faiblesse de l’attention
  • Une sensibilité tactile (ne pas porter de jean par exemple)

Pour le développement neurosensoriel et moteur, ces mouvements sont essentiels. Ils participent à la création et à la mémorisation de tout un réseau de relations au sein du cerveau. Néanmoins, la plupart des adultes ont quelques réflexes non-intégrés avec une vie tout à fait normale et heureuse.

Les signes de réflexes archaïques non intégrés

Il existe plusieurs signaux à regarder de près comme les troubles de l’apprentissage. Par exemple, une difficulté dans la tenue du crayon et l’apprentissage difficile de la lecture seraient liées à un réflexe d’agrippement palmaire non intégré.

Ces enfants font de nombreux efforts que ce soit à l’écrit ou à l’oral pourtant leur position et leur confiance en eux restent altérées. Le réflexe non intégré apporte une surcharge d’informations, une difficulté supplémentaire et devient l’une des causes de leur  surcharge d’émotions et réduit ainsi leur disponibilité à l’apprentissage. En gros, leur système nerveux manque d’organisation et ne fournit pas l’aide demandée.

De même, le stress ou un mal être perpétuel peut s’avérer être un signe d’une non-intégration. Par exemple, l’enfant a une réaction excessive au stress, ce qui pourrait être lié à un réflexe de Moro non intégré. De plus, des difficultés de coordination motrice, des troubles de la posture, des difficultés à articuler ou encore un comportement hyperactif avec un manque de concentration sont des indicateurs potentiels d’une non-intégration de certains réflexes archaïques.

Quelles sont les potentielles causes?

Parmi les causes de non intégration des réflexes involontaires, on retrouve généralement :

  • Une grossesse difficile ponctuée de stress, un alitement ou une maladie
  • L’accouchement : le nouveau-né a souffert lors de cette étape de vie, le lien est souvent fait à ce niveau avec l’intervention brutale d’un chirurgien gynécologie ou d’une césarienne.
  • Après la naissance : manque de câlins dans la sphère familiale, peu de temps passé avec ses parents, peur de le laisser évoluer au sol et sur le ventre au fil des mois, temps déraisonnable dans un transat, utilisation du trotteur sans passer par la case 4 pattes et l’utilisation des mains au sol, reflux ou même l’hyperstimulation du tout petit en le faisant trop bouger ou une mise sur les pieds trop tôt , trop de succion avec une sucette en bouche en permanence, le tenir en éveil alors qu’il a besoin de sommeil.

Comment intégrer les réflexes archaïques?

Thérapie en intégration sensorielle

De nombreuses méthodes existent pour aider à l’intégration des réflexes primitifs pour tous les adultes comme enfants. L’approche la plus courante est la thérapie en intégration sensorielle. Cette thérapie utilise des activités sensorielles en vue d’aider le cerveau de l’enfant ou la personne adulte à intégrer les réflexes.

Brain Gym

Une autre approche est la Brain Gym, une série d’exercices physiques conçus afin d’optimiser les apprentissages. Ces exercices rétablissent l’équilibre dans le corps et les émotions, facilitant ainsi l’intégration des réflexes archaïques non intégrés .

Il existe également des séances spécifiques pour chaque réflexe archaïque non intégré. Ces séances sont généralement dispensées par des professionnels formés à l’intégration des réflexes inhibés.

Faire appel à un pro

Pour en savoir plus, je vous conseille de faire un bilan auprès d’un professionnel afin d’identifier en cabinet les capacités et les difficultés de votre enfant ou de vous-même. Permettre de faire un point vous aide à lever les tensions, les parasitages et les contraintes. Cela vous offre une nouvelle manière de travailler sur soi, primordiale pour une meilleure vie plus sereine. Consulter devrait vous apporter une meilleure idée sur les différentes capacités, les apprentissages et la situation de votre enfant.

Il est crucial de prendre conscience de l’importance des réflexes primitifs pour le développement de l’enfant. Si ces réflexes ne sont pas correctement intégrés, ils entravent l’apprentissage et le développement de l’enfant. Dès lors, on évoque les troubles dys comme la dyslexie, la dyspraxie ou la dysphasie. Bien sûr, cela peut également impacter les sensations, l’école, les relations sociales ou l’environnement général comme manger, pointer du doigt, tenir un objet, attraper un stylo, reconnaître sa droite et sa gauche. Les conséquences sont multiples et parfois persistantes.

Il est donc essentiel d’être attentif aux signes d’une non-intégration et de prendre les mesures nécessaires pour aider à l’intégration de ces réflexes. Heureusement, il existe de nombreuses ressources et thérapies disponibles pour aider à ce processus. En fin de compte, cela contribue à créer un environnement épanouissant et apaisant pour l’enfant ainsi que pour l’adulte.

Connaissez-vous les réflexes archaïques non intégrés ?

N’hésitez pas à me suivre sur ma chaîne Youtube.

5 Commentaires

  • Comment peut on détecter cette maladie.manque de motivation dormir et du mal à se réveiller..arrive à être plus avoir confiance .. je manque de réaction. Car on me connaît et devance mais ne sais pas trop me diriger.

  • Je suis contente de trouver un nom sur la maladie qui me ronge . Je m’entendais avec tout le monde mais ne parlait pas assez.je pleurais mais ne savais pas pourquoi ? J’étais très observatrice apprenait comme ça..se que les profs me reprochait . Vivais le jour en aidant mais pas toujours facile. J’ai des médicaments pour contre le stresse dormir ? Mais c’est pas un bon sommeil et peut jouer sur ma journée.. on prolonge mes arrêts pour avoir une bonne !? Mais on parle de retraite.difficile à m’y retrouver. Cordialement genet

    • Bonjour Micheline, un reflexe non intégré n’est pas une maladie. Il a des conséquences comme vous avez pu le lire qui prennent énormément de place mais il est possible de le ou les réintégrer avec un professionnel en RMT France. Je vous invite à consulter pour voir si votre mal-être provient de reflexe archaïque non intégré. Je vous envoie beaucoup d’Amour, Nathalie

    • J’organise un stage pour réintégrer les reflexes qui nous compliquent la vie. Voici le lien : https://programme.nathaliebalace.coach/seminaire-joie
      Ce sont les derniers jours pour les inscriptions. Belle journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Formation Praticien TEDMI Vous êtes praticien ou vous souhaitez le devenir ?

Avec la technique TEDMI©, vous allez avoir de tels effets que votre clientèle va grandir rapidement.

Formez-vous, vous aussi, à cette approche qui a fait ses preuves :